Ce que nous entendons par compétition.

Les Compétitions de Close Combat Urbain® sont des parcours synthèses chronométrés pouvant être fait en extérieur ou dans un dojo. 

Ils sont une synthèse des savoir-faire mis en œuvre pendant les formations pour:
1-Franchir de multiples obstacles.
2-Supporter des situations de stress (alerte permanente) et de fatigue physique au moyen d'une succession d'activités intenses.
3-Être mis en conditions difficiles.
4-Gérer son appréhension.
5-Trouver la ressource suffisante pour réaliser la tâche qui nous a été assigné.
6-Combattre sans catégorie de poids .
7-Combattre au sol en cherchant la soumission.
8-Combattre debout sans protections pour le stagiaire, mains ouvertes au visage, poings fermés au corps. 
(l'idée étant de faire travailler celui qui passe l'épreuve).
9-Durant l'épreuve aucune techniques de type pilier de Fairbairn ne sera utilisés .

Les parcours d'audace du centre d'entraînement commando de Mont-Louis, Collioure, FORFUSCO à Lorient sont des références .

Comment combattre?

La détermination et Ménos 
( ou fureur du guerrier) caractérise le Close Combat Urbain®.
Au moment de l'agression ça va tellement vite qu'il n'y a peut de place pour la réflexion ou des interrogations 
Ce qui caractérise la légitime défense, l'art 122-5 du C.P doit guider nos réactions.

Avec nos piliers nous devons respecter la proportionnalité de la frappe, c'est pour cela que notre devise est "Ultima Ratio Regum".

Cette locution signifie que, lorsque tous les recours pacifiques et diplomatiques ont été épuisés et qu'il ne reste plus aucune solution raisonnable, on peut se résigner à utiliser la force pour imposer ses vues.
L’essence même du Close Combat Urbain® est de casser la distance.


Evidement le simple vol ou des insultes ne doivent pas amener chez vous à une surenchère.

Lors d'une agression par surprise il est couramment dit que nous perdrions jusqu'à 70% de nos moyens alors que le combattant aguerri n'en perderait que 30%. Il y a là un travail à faire.

Une seul réponse possible avec agressivité:
Avancer quelle que soit l’attaque, avec des techniques simples ( maximum en 3 étapes ).

Un élève de Close Combat Urbain® n'est pas plus dangereux qu'un pratiquant de tir ou d'un conducteur de camion 19 tonnes, ce qui compte c'est ce qu’il va faire du panel technique.

On ne peut pas apprendre à se défendre si on ne sait pas attaquer, on ne peut pas apprendre à donner des coups sans en recevoir etc..

Celui qui au premier échec lors de l'instruction, se relève, persévère, travail ses faiblesses avec humilité à sa place pour continuer son apprentissage.

Evidement en combat il y a des incertitudes.

Pour agir en conscience, Close Combat Urbain® sensibilise ses élèves, à la légitime défense et les invite à tous passer le PSC1
(PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1 ) en se rapprochant d'une antenne de la protection civile.

Actualités

Retrouvez dès à présent toute l'actualité de notre association sur Facebook. 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
® COMBAT URBAIN 2016